Cameroun : 5è symposium MedCambel - Dr Mbeufet Dandjin Magloire : "Apporter notre aide à la formation et l’organisation de la médecine d’urgence en collaboration avec les professionnels du Cameroun"

Actualité

image post

5è symposium MedCambel - Dr Mbeufet Dandjin Magloire : "Apporter notre aide à la formation et l’organisation de la médecine d’urgence en collaboration avec les professionnels du Cameroun"

Dr Mbeufet Dandjin Magloire est le Chef de service des urgences Nivelles-Tubize. Dans cet entretien qu'il accorde à votre rédaction, il nous parle du symposium du 30 Avril 2016 à Bruxelles avec pour thème : Médecine d’urgence : réalité du terrain ici et en Afrique.

Bonjour Dr Mbeufet, Comment se prépare le 5e symposium de MedCambel-Asbl?
La préparation du 5è symposium de MedCambel-Asbl (Association des médecins Camerounais de Belgique) en collaboration avec l’AMUCAB (Association des médecins urgentistes Camerounais de Belgique) se déroule favorablement. Nous sommes en train de finaliser les derniers détails et attendons l’arrivée prochaine des orateurs du Cameroun.

Quels sont les sujets abordés cette année?
Comme l’indique le titre du symposium (Médecine d’urgence : Réalité d’ici et en Afrique), nous définirons la compétence et la qualification en médecine d?urgence, nous passerons en revue les aspects particuliers et les grands domaines de notre spécialité « quasi méconnue » mais somme toute primordiale en médecine. Par la suite, nous essayerons d’avoir une idée de son organisation et de la prise en charge au Cameroun. Pour information, nous aurions aimé faire la même « comparaison » avec d’autres pays africains notamment la Tunisie, le Sénégal mais faute de temps nous n’avons pas pu concrétiser. Ce n’est que partie remise…

Quelle est le public Cible?
Le symposium est ouvert à l’ensemble du public médical et non–médical. Nous essayerons de faire ressortir dans la mesure du possible des messages médicaux compréhensibles pour tous. Personne ne se sentira lésé.

Quelle est votre avis sur les déçès en serie survenus dans les hôpitaux camerounais et qui ont fait le buzz sur le net ?
Les informations sont assez floues et divergentes mais les conséquences dramatiques suggèrent un réel problème de santé publique. A mon humble avis, une remise en question de la première ligne médicale devrait être faite. Au vu de ce contexte difficile, « la médecine d?urgence » devra être repensée en collaboration avec les professionnels de bonne volonté de la diaspora médicale. Dans ce sens, nous poursuivons depuis quelques mois la mise sur pied d’une structure que nous avons baptisée « AMUCAB » (association des médecins urgentistes Camerounais de Belgique) dont l’un des objectifs sera justement d’apporter l’aide à la formation et l’organisation de la médecine d?urgence en collaboration avec les professionnels du pays. Nous en reparlerons sans doute une autre fois….

Que dire au public qui hésiterait à assister à votre symposium?
Simplement, avant de critiquer, mieux vaut être au préalable informé. C’est ainsi que le symposium offre un plateau intéressant pour la connaissance de l’organisation et la prise en charge en médecine d?urgence. Nous donnerons des informations pertinentes concernant notre spécialité ici et au Cameroun. En plus, nous offrirons l’opportunité de rencontrer et de discuter de manière constructive avec les différents spécialistes. Voilà quelques arguments de motivation du public.

L'entrée est-elle payante?
Il s’agit du 5è symposium organisé par MedCambel et comme les précédents, l’entrée est non payante.

Merci Dr....