Cameroun : L’hypertension artérielle des africaines analysées à Bruxelles par les cardiologues

Actualité

image post

L’hypertension artérielle des africaines analysées à Bruxelles par les cardiologues

L’ASBL Save Heart en partenariat avec d’autres associations organisent ce samedi 12 au 71 Avenue Louise à 1050 Bruxelles, un colloque international sur l’hypertension artérielle chez le sujet africain.

Dès 9 h le Pr Philippe Van De Borne de l’ULB-Hôpital Erasme et le Dr William Ngatchou du CHU Saint-Pierre aborderont un thème sur l’anti-coagulation en cardiologie et en médecine vasculaire en 2015.

Le premier est cardiologue et Directeur de Service en charge de l’enseignement et de la recherche à l’Hôpital Erasme de Bruxelles. On se souvient qu’il avait reçu le Prix Therabel Pharma pour son travail sur les mécanismes régulant la pression artérielle et le rythme cardiaque. Le second est un chirurgien d’origine camerounaise et membre de Med Cambel ; une association qui se distingue particulièrement pour la lutte acharnée qu’elle mène contre les hépatites virales

Ainsi donc, un cardiologue et un  chirurgien ont été choisis pour l’inauguration de ce symposium international sur l’hypertension.artérielle chez le sujet africain. Il faut dire que cette maladie est encore très répandue en Afrique. C’est pour cette raison que les meilleurs cardiologues d’origine congolaise, camerounaise, sud-africaine, américaine et européenne voudraient au travers de ladite rencontre, la juguler dans le continent africain.

Durant toute la journée de ce samedi 12 septembre, les médecins Mathurin Pegnyemb, Nicolas Preumont, Guy Berkenboom , Bertin Foading, Jean-Claude Wautrecht, Marc, Leeman, Peter Nilsson, Nathalie Ngo Mandag, Juan Sierra, Jean-René M’buyamba-Kabanga, Rubben Casado, Virginie Ngiumfack vont débattre sur des thèmes aussi variés que l’infarctus aigu du Myocarde, les troubles du rythme cardiaque et l’insuffisance cardiaque, la mort subite, le diabète africain, la prévention et le contrôle de l’hypertension artérielle en Afrique ou le traitement de l’hypertension artérielle réfractaire.

L’un des thèmes vedettes de ce colloque est :  « Sel et hypertension chez le sujet noir et dans le monde : comment stopper la spirale ? ». Il sera animé par le Professeur Daniel Lemougoum, président de la Fondation camerounaise du cœur et l’un des initiateurs dudit symposium dont les recommandations seront dignes d’intérêt pour les uns et les autres.