Accueil

Les médecins d’origine camerounaise et exerçant leur profession en Belgique, ont décidé en 2011 de créer une association dénommée Medcambel. Il s’agissait d’offrir à ses adhérents un espace de dialogue pour les aider à s’intégrer à la société belge. L’association se vit aussi comme un trait d’union entre la Belgique, le Cameroun et l’Afrique en matière de santé ; ce qui signifie être actif dans les échanges scientifiques et techniques. Nos activités sont orientées vers la médecine et la santé en général, avec un intérêt prononcé pour l’évolution de la santé en Afrique. 4

LA CLINIQUE DE L’OCÉAN

Kribi, derrière la direction générale HYSACAM, B.P. 294.

La Clinique de l’Océan, située à Kribi, est une structure multidisciplinaire médicale, créée en 2016. Medcambel a rencontré l’un de ses fondateurs, le Dr Alex Koné, afin qu’il nous décrive en détail leur mission et les services qui y sont proposés.

Medcambel.org(MO) : Pouvez vous nous dire pourquoi le choix de cette localité ?

Dr Alex Koné : La clinique de l’Océan est un centre médical privé crée en septembre 2016 dans la ville de Kribi, ville balnéaire  de 80.000 habitants. Je suis tombé amoureux de cette jolie ville balnéaire parce qu’elle me procure une réelle détente et surtout un dépaysement total.

MO :Quelle est la palette de Soins que vous offrez à la Clinique de l’Océan?

Dr Alex Koné : Cette clinique est un centre médico-chirurgical dans lequel le patient peut être examiné par un médecin généraliste, quelque soit l’heure d’arrivée. En dehors des heures d’ouverture, la garde est assurée par un médecin généraliste de 18h à 8h le lendemain. Vous avez également des consultations gynécologiques, des accouchements, un bloc opératoire bien équipé pour les césariennes et autres, des consultations en pédiatrie, chirurgie dentaire, cardiologie, dermatologie, radiologie, chirurgie générale, ainsi que plusieurs lits d’hospitalisation. Une ambulance permet des évacuations sanitaires vers les centres de référence que sont Douala ou Yaoundé.

« Une ambulance permet des évacuations sanitaires vers les centres de référence que sont Douala ou Yaoundé. »

Dr Alex Koné

MO : quelle est la composition du personnel de la Clinique de l’Océan?

Dr Alex Koné : La clinique de l’Océan emploie plusieurs salariés dont des médecins, infirmiers, aide soignants, une directrice et un comptable.

MO : travaillez-vous avec des assurances ?

Dr Alex Koné : La clinique de l’Océan travaille naturellement avec les assurances mais il faut s’armer de patience parce qu’elles ne se pressent pas à rembourser les actes.

MO :Comment vous approvisionnez-vous en médicaments et en matériel ?

Dr Alex Koné: La clinique s’approvisionne en médicaments et  matériels de santé auprès des sociétés et grossistes que l’on trouve à Douala et Yaoundé.

MO :Disposez vous d’un laboratoire d’analyses biologiques ? D’un service de radiologie ?

Dr Alex Koné :La clinique dispose également d’un laboratoire d’analyses médicales et d’un service de radiologie os/poumon.

« La clinique dispose d’un laboratoire d’analyses médicales et d’un service de radiologie os/poumon »

Dr Alex Koné

MO :Avez-vous des collaborations avec d’autres structures (hôpitaux tertiaires, pharmacie, biologie) ?

Dr Alex Koné: La clinique collabore étroitement avec l’hôpital de district de Kribi.

MO :Quelles ont été les formalités administratives pour ouvrir votre établissement ?

Dr Alex Koné : L’ouverture de la clinique a nécessité les autorisations de création et d’ouverture avec les agréments associés.

MO :Comment gérer vous le Dossier médical par rapport à l’archivage : archivage papier ou informatique ou pas du tout ?

Dr Alex Koné :Actuellement l’archivage est sous forme papier et j’espère passer à l’archivage informatique dans quelques mois.

MO :Des médecins généralistes ou spécialistes de la ville vous adressent-ils ? Faites vous systématiquement des rapports médicaux ?

Dr Alex Koné : Nous avons plusieurs correspondants dans la ville et les rapports médicaux sont rédigés dans les carnets de patients.

MO :les freins pour une meilleure offre de soins ?

Dr Alex Koné : Les freins sont essentiellement  liés aux faibles revenus de la population ainsi que le manque d’information car plusieurs patients continuent de dépenser leur argent chez les marabouts et autres.

MO :votre avis sur les besoins et les améliorations à apporter .

Dr Alex Koné : La ville de kribi a besoin d’un scanner. La clinique de l’océan avec son ambulance est très souvent sur la route de Douala avec des patients pour réaliser des examens qui ne se font pas sur Kribi.

« La ville de Kribi a besoin d’un SCANNER. La Clinique de l’Océan avec son ambulance est très souvent sur la route de Douala avec des patients pour réaliser des examens qui ne se font pas sur Kribi. »

Dr Alex Koné